or de venise

J'avais vraiment beaucoup aimé le premier tome de cette série qui se déroule dans une Venise flamboyante. Aussi, lorsque j'ai eu l'opportunité de découvrir la suite des aventures de Marco Pisani, un des advocateurs du Doge, j'ai foncé sans réfléchir. Je remercie grandement les Editions Amazon Publishing pour avoir mis un exemplaire numérique du livre à ma disposition.

Venise, 1753. Le carnaval touche à sa fin quand sœur Maria Angelica, religieuse du couvent de Murano, est retrouvée sauvagement assassinée dans son appartement secret au cœur de la ville. Alors que Venise est en fête, Marco Pisani se lance dans l’enquête et découvre bientôt que la moniale menait une double vie. Aidé par ses amis, dont l'avocat Daniele Zen, le magistrat croit rapidement avoir identifié le coupable. Mais les crimes s’enchaînent sans lien apparent entre eux, hormis la présence sur les victimes d'un médaillon gravé de curieux symboles.
Comme si cela ne suffisait pas, la fiancée de Pisani, Chiara Renier, femme d'affaires et voyante, est perturbée par une vision étrange et récurrente : un mur noir et le masque de Polichinelle.

Quel plaisir de retrouver Marco et ses amis dans cette Venise de la moitié du XVIIIème siècle ! J'ai une passion pour cette ville et je dois dire qu'une fois encore, je me suis régalée à suivre les tribulations de notre petit groupe parmi les canaux et les petites places de Venise. Mieux, dans cet opus nous allons découvrir les îles de la Lagune et en particulier Murano qui abrite le couvent dans lequel vit la première victime de notre affaire.

Nous allons nous retrouver au coeur d'une bien étrange enquête qui met en scène plusieurs religieux et un notaire. Tous les élements semblent bien embrouillés lorsque Marco et Daniele commencent à mettre leur nez dans toute cette sombre affaire mais au fil des pages, le mystère se dévoile et c'est vraiment bien fichu. Je n'ai rien vu arriver et l'identité du coupable a été pour moi une vraie surprise. Et ça, j'adore !

J'ai beaucoup aimé aussi voir l'évolution des personnages. C'est vraiment chouette de suivre leur petite vie quotidienne, leurs amours et leurs ennuis. J'ai une tendresse particulière pour Chiara, la fiancée de Pisani, sans trop savoir pourquoi mais c'est un de mes personnages favoris dans cette série de Maria Luisa Minarelli. J'ai aimé évoluer parmi les palais vénitiens, parmi le faste du Palais des Doges mais aussi dans les sombres ateliers et les recoins mal famés de la ville. Et puis, mention spéciale pour le court passage au Caffè Florian ...

C'est encore une fois hyper bien écrit, facile à lire. C'est fluide, l'ensemble est rythmé et on ne s'ennuie jamais au fil des pages. L'auteure sait comment nous tenir en haleine, c'est une lecture qui est parfaite pour les beaux jours. Je ne sais pas si l'auteure a prévu de nous offrir un prochain tome mais je l'espère vraiment. Parce que j'ai envie de découvrir une nouvelle aventure entre le pont du Rialto et la basilique San Zanipolo, entre Santa Crocce et Castello ... mais aussi parce que j'ai envie d'en savoir plus sur la relation entre Daniele et Costanza.

En bref, un univers qu'on n'a pas envie de quitter. Vite la suite !