mensonges

J'ai hésité lorsque j'ai lu le résumé de ce livre, et puis les premiers avis sont tombés et ils étaient bons. Alors comme j'aime les thrillers et que je suis un mouton en matière de livres (comprenez par là qu'il ne faut pas longtemps pour me tenter), j'ai décidé de tenter ma chance auprès de la maison d'édition. Je remercie donc les Editions Mazarine, via la plateforme Netgalley, de m'avoir permis de découvrir l'histoire de Claire et de Baudelaire ...

Claire, étudiante anglaise en art dramatique, finance ses études d’une manière peu conventionnelle : elle flirte, pour le compte d’un cabinet d’avocats spécialisé dans les divorces, avec des hommes mariés suspectés d’infidélité. Lorsque la femme de l’un d’entre eux est retrouvée morte, tout change … La police exige de Claire qu’elle utilise ses talents d’actrice pour faire avouer le mari. Dès le début, elle n’est cependant pas sûre du rôle qu’elle doit jouer dans cette mise en scène mensongère, mais elle ne veut pas non plus que les enquêteurs la questionnent sur la nuit du meurtre. Bientôt, Claire se rend compte qu’elle est en train de jouer le rôle le plus mortel de sa vie …

Je n'avais encore jamais lu cet auteur et j'avais très envie de le découvrir. Je dois dire que la qualité de sa plume a été à la hauteur de mes attentes, c'est fluide, pas compliqué à lire et plutôt addictif. En plus, sous prétexte que l'héroïne est comédienne, l'auteur s'est amusé à présenter certains dialogues sous forme de dialogue de théâtre (ou de script peut-être aussi). J'ai trouvé ça super bien vu de sa part parce que non seulement c'est hyper simple à lire mais ça donne aussi pas de mal de rythme au récit.

Parce que au fond, cette histoire n'a pas grand chose d'original. Un petit air de déjà vu, même si (et heureusement j'ai envie de dire !) la fin est plutôt inattendue. On se retrouve au coeur d'une enquête pour meurtre dans laquelle notre comédienne va se retrouver puisque le soir du meurtre, elle a tenté de prendre le mari dans ses filets. Le rôle de Claire dans cette affaire est hyper ambigu tout au long du livre et je crois que c'est la raison pour laquelle il tient le lecteur autant en haleine. On a quand même envie de savoir jusqu'à quel point elle est impliquée dans ce meurtre.

Le côté parano du personnage m'a un peu gonflé je dois dire parce que je n'ai pas toujours bien compris ses réactions et ses décisions. Le mari, dont j'ai oublié le nom, ne m'a pas non plus convaincu parce que l'auteur a décidé d'en faire un personnage bien trop ténébreux et étrange pour moi. Trop de mystère finit par me lasser. C'est un spécialiste de Baudelaire et je dois dire que la lecture de Mensonge m'a donné envie de me replonger dans Les fleurs du mal ...

Un thriller assez classique mais qui fait parfaitement bien son travail !