enchanteur

Je ne connaissais pas du tout ce livre, je crois qu'il est complétement passé inaperçu à mes yeux lors de sa parution. Je suis tombée dessus par hasard dans les rayons de ma médiathèque. J'ai été séduite par sa couverture que je trouve solaire, le résumé m'a alléché et la quatrième de couverture m'a achevé en me promettant une histoire à la Stand by me ...

Stan s'est taillé une place de choix au lycée. Ses camarades viennent le voir avec leurs problèmes et il élabore des stratagèmes insensés pour les résoudre. Aidé de sa bande d'amis fidèles, Daniel, Jenny, David et Moh, il est devenu un artiste en manipulation de la réalité. On l'appelle l'Enchanteur et, cette année, il va devoir réaliser son chef-d'oeuvre.
Car Daniel est malade. Daniel va mourir. Comme il est fan de comédies musicales, il a demandé à Stan de transformer sa mort en un spectacle si grandiose qu'il lui offrira un peu d'immortalité. Il ne reste que neuf mois à l'Enchanteur et ses comparses pour accomplir ce "miracle".
Mais, dans les ruelles du centre-ville, un Mal ancien et féroce se répand ... et, même s'ils préféreraient l'ignorer, nos héros semblent être plus impliqués qu'ils ne le souhaiteraient.

Je ne vais pas faire durer le suspens trop longtemps, cette lecture a été mi-figue mi-raisin. Je pense que j'ai été un peu trompée par le résumé parce que le contenu du livre ne correspond pas du tout aux attentes que j'avais. J'étais persuadée que j'allais me retrouver au coeur d'une histoire un peu étrange, avec un petit côté fantastique mais en fait, pas du tout. Ce côté terre à terre ne m'a pas plu parce que ce n'est pas ce que j'avais envie de lire.

Le petit groupe de jeunes (Daniel, David etc ...) ne m'a pas séduite non plus. Ils m'ont laissé indifférente et le concept même de l'Enchanteur m'a laissé de marbre. En fait, ce mec c'est juste un menteur à mon sens. Certaines situations m'ont paru plutôt grottesques, je n'ai pas vraiment cru à ce que je lisais. Pourtant, ça partait plutôt bien parce que les premiers chapitres m'ont bien accroché, je les ai dévoré. Malheureusement, le soufflé est retombé rapidement et j'étais impatiente de terminer ce bouquin pour passer à autre chose.

Après, ça se lit rapidement et facilement. La plume de Stephen Carrière est agréable à lire, peut-être que le récit manque un peu de rythme par moments. Il semblerait que ce soit le premier tome d'une trilogie, je sais que je ne lirai pas la suite parce que la fin me convient très bien et je n'ai pas envie de retrouver cet univers qui n'aura pas su me séduire.

Un petit ratage ... dommage !