folle ardeur

Grâce à ma Maman, je suis dingue de George Sand ! Elle m'a transmis sa passion et je dois dire que je suis toujours en veille et je saute sur tous les ouvrages que je peux trouver et qui mettent en scène George Sand, de même que je saute sur les biographies, les essais ... Bref vous l'aurez compris, ce bouquin de Michelle Tourneur devait finir entre mes mains ! Je remercie très chaleureusement les Editions Fayard pour m'avoir permis de faire cette découverte via la plateforme Netgalley.

Pendant dix ans, trois des plus grands génies du romantisme ont vécu dans une étroite intimité.
Delacroix fait flamber la couleur dans ses toiles et dans ses somptueux décors muraux.
Chopin enchante le piano avec des irisations et des mirages.
Entre les deux, George Sand veille. Inspiratrice, admiratrice, amie, amante, parfois soignante.
Et la nuit, elle écrit.
Méandres amoureux, ardeur au travail, défi à tous les canons artistiques du temps.
Leurs lieux de résidence à Paris sont si proches qu’ils partagent repas, sorties au théâtre ou à l’opéra, fêtes officielles, soirées musicales.
Quand le besoin de paix se fait sentir, ils retrouvent la douceur du Berry : Nohant, le petit bois, la table abondamment servie, le grand Pleyel au salon.
Jusqu’à ce que la soudaine violence des événements mette en pièces leur étincelant trio.

Attention pépite ! Ça faisait bien longtemps que je ne m'étais pas autant régalée en lisant un ouvrage dans lequel évolue la baronne Dudevant ! J'ai goulûment avalé ce livre lors de mon voyage jusqu'à Palerme et j'étais toute déçue d'arriver aussi rapidement à la fin. Michelle Tourneur a décidé de nous parler de la relation moribonde d'Aurore (oui, j'aime tellement l’appeler par son prénom) et de Chopin. Souvent, on voit cette relation flamboyante entre deux êtres ultra talentueux et j'ai bien aimé découvrir comment une telle relation peut s'éteindre ...

Cet ouvrage est lumineux et passionnant. Une partie du livre se déroule à Nohant, le domaine chéri de George Sand, que j'ai visité il y a quelques années (coup de coeur absolu pour l'escalier en forme de coeur) et que j'ai plutôt bien reconnu à travers les mots de l'auteur. On découvre une Aurore très à l'aise dans son Berry, une femme comme les autres en somme alors que je la trouve si brillante, si avant-gardiste ... ne cherchez pas, j'aime tellement cette femme ! Je connaissais moins sa vie parisienne alors qu'elle se déplace régulièrement dans l'atelier de Delacroix. J'ai adoré découvrir cet aspect.

Et puis c'est tellement bien écrit, on sent que l'auteure aime son personnage. C'est poétique, je me suis laissée transporter. J'ai eu l'impression de ressentir la chaleur et la quiétude de Nohant mais aussi le tumulte de la vie parisienne. C'est remarquable ! Je suis conquise et je pense d'ailleurs que cet ouvrage va finir sous le sapin pour ma Maman qui devrait elle aussi beaucoup apprécier ce moment en compagnie d'un des trios les plus fins et éblouissants : George Sand, Frédéric Chopin et Eugène Delacroix.

Un moment de bonheur trop rapidement terminé !