Couverture Les gardiennes du silence

Je suis très friande d'histoires un peu étranges. J'avais eu un véritable coup de coeur pour Le nom de la rose et, pendant très longtemps, j'ai recherché ce même type d'ambiance et de mystère dans mes lectures. Aussi, lorsque j'ai lu le résumé de ce bouquin de Sophie Endelys j'ai eu un petit frisson. Je remercie les Editions Presses de la Cité de m'avoir permis de me glisser sur les pas de Chloé.

Chloé doit fuir Fécamp. Elle se réfugie sur Heldenskøn, petite île isolée entre la Manche et la mer du Nord. Ce n’est pas un hasard si la jeune femme a choisi cette destination sauvage et mystérieuse. Dans les archives familiales, elle a découvert un étrange manuscrit recouvert de plusieurs encres invisibles… Quel est le lien entre ce document et le monastère qu’elle aperçoit, perdu dans la lande ? Traquée et menacée, Chloé est-elle prête à aller au bout de la vérité ?

Je dois dire que je m'étais un peu monté la tête en ce qui concerne ce livre, j'avais des attentes assez hautes. Je n'aurai peut-être pas dû ... à trop en vouloir, on est forcément un peu déçu. Si j'ai globalement apprécié ma lecture, j'avoue que je me suis beaucoup ennuyée. Ça a mal commencé à dire vrai, les premiers chapitres concernant Chloé et son mari (dont j'ai déjà oublié le prénom) ne m'ont pas passionné. Je me suis même demandée à quoi ils allaient servir l'histoire.

Chloé est un personnage que je n'ai pas apprécié, pas compris. Je n'ai peut-être pas fait beaucoup d'efforts dans ce sens. Elle m'a laissé de marbre et même lorsqu'elle était en mauvaise posture, ça ne m'a fait ni chaud ni froid. Tout le côté contemporain du récit ne m'a pas du tout séduite et intéressée. Je ne parviens pas à savoir pour quelles raisons exactement, peut-être que ça manquait de crédibilité.

En revanche, la partie du récit qui se déroule au temps de Blanche, la créatrice de la bibliothèque souterraine, m'a emballé ! C'est très mystérieux, parfois même inquiétant. Mais malgré ce postulat de départ qui m'a alléchée, l'auteure est partie dans un délire qui m'a un peu agacé. C'était un peu trop pour moi : les mutilations, les manipulations etc etc ...

Heureusement, le bouquin est bien écrit. Sophie Endelys a une plume qui colle bien avec son sujet. Je n'ai, hélas, pas grand chose à dire de plus sur cet ouvrage et je suis désolée de livrer un billet aussi mitigé.

J'aurai tellement voulu adorer ce livre que je suis encore plus déçue ...