disparaitre

Oh la vache ! C'est ce que je me suis dit lorsque j'ai appris qu'un nouveau Mathieu Menegaux allait paraitre. Je voue à cet auteur une véritable passion (bon j'exagère mais en fait, à peine !) depuis que j'ai découvert Je me suis tue il y a plusieurs années déjà. Je ne rate pas un seul de ses livres et je suis ravie d'avoir pu le rencontrer lors d'un Saint Maur en poche. Je remercie les Editions Grasset de m'avoir permis de me plonger dans ce nouveau livre !

Une jeune femme met fin à ses jours à Paris, dans le XVIII° arrondissement.
Un homme est retrouvé noyé sur une plage, à Saint-Jean Cap Ferrat, sans que personne soit en mesure de l’identifier : le séjour en mer l’a défiguré, et l’extrémité de chacun de ses doigts a été brûlée. Quel lien unit ces deux affaires ? Qui a pris tant de soin à préserver l’anonymat du noyé, et pour quelles raisons ? Qu’est-ce qui peut pousser un homme ou une femme à vouloir disparaître ?

C'est encore une fois une belle lecture que Mathieu Menegaux nous propose même si je l'ai un peu moins apprécié que les autres romans de l'auteur. Je pense que ça vient du sujet plus que d'autre chose. En effet, la plume de l'auteur est toujours aussi délicieuse, ciselée, incisive et précise. C'est un livre qui se découvre très rapidement (peut-être trop à mon goût) parce que le récit est plutôt rythmé.

On va suivre trois protagonistes principaux, même si il y a quelques personnages secondaires relativement importants ... On commence par découvrir Esther, une jeune femme à qui tout semble sourire, puis on fait la connaissance d'Etienne qui est une sorte de super homme d'affaires qui n'a plus aucunes preuves à faire et enfin, Christophe qui est un flic fraichement débarqué sur la Cote d'Azur. Bien entendu, tout ce petit monde va finir par se croiser ... comment ? Pourquoi ? je vous laisserai le découvrir.

J'ai beaucoup aimé l'alternance des personnages, on a l'impression d'avancer sur tous les fronts. Je me suis attachée au personnage d'Esther que j'ai trouvé très touchante. Les deux hommes m'ont un peu moins séduite même si ils sont très bien travaillés. On sent que les personnages ont de l'épaisseur et que l'auteur sait parfaitement où il souhaite les mener.

Le petit bémol de ce livre est que j'avais vu arriver certains événements, je n'ai donc pas eu la surprise comme je l'avais eu avec les livres précédents. Ça manque un peu il faut bien avouer mais ça reste un texte de grande qualité d'un auteur que j'invite chacun à découvrir. Oui, c'est un peu mon côté fangirl qui s'exprime ici.

Encore une fois Mathieu Menegaux manie avec précision l'art de pointer les travers de notre société moderne !