libraire de cologne

Je n'avais encore pas entendu parler de ce livre mais lorsqu'on m'a proposé de le découvrir, je n'ai pas attendu pour accepter. Ce livre a vraiment tout pour me plaire : on va me parler de livres, ça se passe pendant la Seconde Guerre Mondiale (qui est un peu ma période historique favorite) et en plus, ça se passe en Allemagne, un pays que j'apprécie. Tout était réuni pour me conquérir ! Je remercie chaudement les Editions Scrineo et Babelio pour m'avoir permis de partager un peu le quotidien de Hans parmi ses livres ...

Cologne, Allemagne. 1934.
Poussé à l’exil par les lois anti-juives, le libraire Alexander Mendel est obligé de s’exiler en France avec sa famille. Il confie sa Librairie à son jeune employé, Hans Schreiber.
Par fidélité à son mentor et par haine du régime nazi, Hans décide de se battre, malgré les menaces et les bombes, pour que la Librairie continue à vivre dans cette période tragique.

Je pensais que j'aimerai ma lecture, pas que j'irai au bout du livre en une soirée seulement. Oui, j'ai lu mon livre en une seule fois tellement j'étais bien en compagnie de Hans et ses amis, tellement je ne pouvais pas me résoudre à ne pas connaitre le dénouement de cette histoire. Tout commence au début de la Guerre, lorsqu'il commence à ne pas faire bon être juif en Allemagne. La famille Mendel est à la tête d'une librairie qui, pour tout lecteur passionné, à tout d'un paradis : ouvrages à profusion, fauteuils confortables pour les découvrir sur place et libraire aguérri qui connait son stock par coeur. Bref, un bonheur ! Mais les lois anti-juives sont promulguées et la famille Mendel s'exile en France en confiant la librairie à Hans, leur employé.

Hans c'est un mec un peu passe partout mais qui va se transformer en gardien de la librairie et des trésors qu'elle abrite. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé, il est très touchant. Sa vie tourne autour de sa passion pour les bouquins, c'est un homme fidèle à ses amis et à ses convictions. A ses côtés, le lecteur va vivre la guerre et ses événements marquants. On tremble pour lui, j'ai mal vécu la Nuit de Cristal par exemple. J'ai été révoltée par certains passages, d'autres m'ont serré le coeur. Finalement, ce bouquin est un concentré d'émotions. On peut se demander : pourquoi vouloir sauver les livres à tout prix ? Peut-être parce que le livre est le garant du savoir et de la culture.

C'est un ouvrage qui s'adresse à des lecteurs adolescents, environ 14 ans il me semble. Jamais l'adolescent n'est pris pour un idiot, le texte est solidement documenté sur la période historique. C'est bien écrit, c'est hyper fluide. Je n'ai pas vu le temps passer et je ne me suis pas apperçue que j'arrivais à la fin du roman. J'ai tourné la dernière page avec regrets. J'ai bien aimé que l'auteure propose des notes en fin de récit, pour que le lecteur puisse s'y retrouver et bien comprendre la trame historique. C'est un ensemble vraiment réussi.

Un bel ouvrage qui sera disponible en librairie à partir du 20 février.