babel

Ce livre fait partie de ma sélection pour les Etoiles Librinova, je ne l'ai donc pas choisi mais je pouvais ne pas le lire en entier si il ne me plaisait pas. Je suis allée au bout de cette histoire et j'en suis ravie ! Une belle découverte dans le cadre de ce programme de lecture.

Babel est une cité puits, cinq fois centenaire, qui s’est renfermée sur elle-même pour fuir la folie des hommes et de leurs guerres. Eulalie, fille et sœur de Magistrat, travaille à ses Archives depuis bientôt dix ans, et aspire à en devenir le Prévôt. Mais le jour où un accident de Marcheur plonge Babel dans le noir, l’équilibre établi commence à se fissurer. Sollicitée par un Enquêteur des bas-fonds pour retrouver l’identité de la victime, Eulalie découvre des entrées falsifiées dans ses registres. À la recherche d’un voleur de livre et d’un assassin, ils ne se doutent pas qu’ils vont précipiter Babel à sa perte ...

Je dois avouer que lorsque j'ai découvert ce bouquin dans ma sélection, j'ai eu un peu peur. Ca semblait être très proche de La Passe-Miroir et je n'avais pas envie de lire un copié-collé. Heureusement, j'ai été rapidement rassurée sur le fait que c'était une histoire originale. Originale et plutôt bien ficelée puisque jusqu'à la fin je n'avais pas découvert l'identité de la Bête.

Camille, l'auteure, nous propose toute une galerie de personnages que j'ai bien aimé (même les méchants, j'ai aimé les détester !). Eulalie est attachante, on sent qu'elle n'est pas à sa place dans sa famille de Magistrats qui semble la prendre toujours avec beaucoup de hauteur. C'est une passionnée de livres et quelque part, je me suis un peu reconnue en elle. J'ai ressenti beaucoup d'affection pour Eugène également, le Prévôt des Archives, sorte de directeur de bibliothèque pétri de sagesse.

On sent que la plume de l'auteure est encore peut-être un peu jeune, il y a quelques répétitions et parfois le récit s'essouffle un peu. Mais à part ce problème de rythme, j'ai beaucoup aimé ma lecture. C'est assez agréable à lire et surtout, c'est addictif. On a vraiment envie de savoir qui est à l'origine de cette série de meurtres. J'ai été beaucoup intriguée par Babel elle-même : comment elle est conçue, quelles en sont ses lois et ses règles. Ce qui m'a un peu manqué, c'est de ne pas savoir pourquoi Babel a été construite. Mais là je pinaille. Ce texte est aussi un bel hommage aux livres, à la littérature vampirique classique. C'était vraiment chouette !

Une petite dose d'aventure, un petite dose de romance et beaucoup de mystère, un cocktail très réussi !