Couverture Madame B

Devinez ce qui m'a attiré dans ce livre ? Sa couverture ! Sans être extrêmement jolie, je la trouve bien choisie parce qu'elle intrigue le lecteur potentiel ... de quoi va-t-on nous parler ? qui est cette madame B qui utilise des gants en latex dans l'exercice de ses fonctions ? ... Bref, j'ai eu envie d'en savoir plus et je remercie vivement les Editions Hugo Thriller de m'en avoir donné l'opportunité.

Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes et délits. Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau- père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.
Si après chacune de ses interventions Madame B garde un indice comme "assurance-vie", elle n’est pas la seule à accumuler les preuves compromettantes.

Blanche est donc nettoyeur, elle va sur les scènes de crime pour les rendre présentables. Elle se débarrasse des cadavres encombrants, des objets compromettants et des giclures de sang qui font mauvais genre. Je m'attendais donc à lire quelque chose d'assez sérieux, peut-être même un peu lourd et donc, de lire des choses un peu dégoûtantes (cherchez pas, moi j'aime bien ce genre !). Finalement, j'ai eu la sensation de me plonger dans des aventures un peu burlesques. Je ne sais pas si ça vient de la plume de l'auteure ou des personnages et des situations dans lesquelles ils se retrouvent. Peut-être est ce un peu des deux ...

J'avais envie de découvrir Sandrine Destombes depuis pas très longtemps, depuis qu'elle a écrit un roman se déroulant à Crest dans la Drôme, le département dans lequel je suis née. Du coup, là c'était l'opportunité idéale. J'ai bien aimé ce que j'ai lu sans crier au génie non plus. Rien de bien exceptionnel mais c'est plaisant, sans fioritures (en même temps ce type de roman n'en a pas besoin) et ça fait mouche. Franchement, je manque un peu de temps en ce moment mais je n'ai mis qu'un court week-end pour arriver à bout de cette lecture.

Quant aux personnages, je les ai trouvé assez hauts en couleurs. A commencer par Blanche qui est quand même totalement loufoque. Trop sans doute pour moi, elle a fini par m'agacer. Les personnages secondaires sont bien fichus, tous ont leur importance et j'ai trouvé ça bien vu. Quant à l'histoire en elle-même, je l'ai trouvé un peu trop rocambolesque pour y croire vraiment. Je n'ai jamais été réellement impliquée dans tout ça, et pourtant j'ai été surprise par la fin parce que je ne m'attendais pas à ce "coupable".

Une petite découverte assez sympa, un peu trop farfelue malgré tout pour moi ...