Couverture L'amnesia club

Quand on voit la couverture, on se doute bien que je n'ai pas choisi cette lecture toute seule, comme une grande. Elle est tout à fait représentative de ce que je n'aime pas, elle manque de classe et elle est trop raccoleuse pour moi. Ce livre fait partie de la sélection que Librinova me propose, j'ai été un peu surprise qu'on me demande de lire ce genre de bouquin (j'ai renseigné romance parce que j'en lis un peu certes) ...

Jérémy, 28 ans, homme d'affaires prometteur et respecté a pour unique but dans la vie de devenir l'associé du puissant Marc Latour.
Lorsqu'il conclut l'affaire du siècle, son patron décide que toute l'équipe a besoin de vacances. Il les emmène se requinquer à la Jonquera, en Espagne, pour une semaine de débauche.
Toutefois, Jérémy n'avait pas prévu que son passé resurgisse et le rattrape.

Inutile de préciser que j'ai débuté ma lecture avec beaucoup de prudence, j'avoue que j'étais prête à arrêter rapidement le massacre. Quand le résumé me parle d'une semaine de débauche, j'aurai tendance à freiner des quatre fers. Je ne savais pas du tout que La Jonquera était réputée pour ce genre d'activités, petite naïve que je suis je pensais que c'était plutôt the place to be pour acheter clopes et alcool à moindre prix. Pour la débauche, on repassera ...!

Je ne vous cache pas que j'ai pas mal ricané en ce qui concerne les deux personnages principaux : Elsa et Jérémy. Ce sont des clichés sur pattes ! L'archétype de bellâtre pour lui, un mélange de Christian Grey et d'Abbé Pierre (oui, c'est possible). Quant à elle, c'est un peu la poulette qui aguiche tout ce qui passe tout en étant une vraie guimauve au fond d'elle. Et pourtant, croyez le ou non, j'ai fini par relativement bien les aimer tous les deux, enfin surtout elle. Je ne sais pas, elle a un petit quelque chose qui fait qu'on s'attache à elle au fur et à mesure.

L'histoire dans son ensemble n'est pas non plus d'une grande originalité. C'est assez classique, assez déjà vu. J'ai l'impression que les auteurs de romance n'ont pas beaucoup d'imagination. Et pourtant, malgré cette platitude et quelques moments qui m'ont fait lever les yeux au ciel ça se lit plutôt bien. Je pense que l'alternance des points de vue (on navigue entre les deux protagonistes principaux) et des époques y est pour beaucoup. Ca fonctionne pas mal. Ce qui m'a le plus dérangé, ce sont les passages de fesses pas si nombreux mais beaucoup trop longs à mon goût. J'avoue, j'ai lu le dernier en diagonale (de toute façon on sait tous comment ça se termine ce genre de truc). Je n'ai pas trop accroché au style de l'auteur non plus, trop plat et trop vulgaire par instant.

Un livre qui n'avait rien pour me plaire et qui finalement ne m'a pas déplu ...