meilleure amie

J'avais entendu parler de ce livre dès sa sortie. Le thème m'intriguait pas mal parce que j'avais envie de savoir comment l'auteur allait expliquer le phénomène de l'embrigadement des jeunes filles à un public adolescent (puisque c'est la cible principale du livre). J'ai eu l'opportunité de le trouver à la médiathèque alors je ne me suis pas fait prier pour m'y plonger.

Comment peut-on passer d'une vie de jeune "normal" à celle de prétendant au Djihad ? Comment la radicalisation arrive-t-elle ? Par quelles étapes ? Quel processus ? Pourquoi l'entourage ne voit-il rien ? Dounia Bouzar s'est glissé dans la peau d'une fille dont la copine s'est faite embrigadée... Elle raconte comment elle n'a rien vu, et ensuite, elle réalise toutes les étapes par lesquelles Camille est passée avant d'être complètement happée. Un récit qui permet de raconter toutes les étapes d'embrigadement et tous les signes de la radicalisation, mais de manière plus intimiste et moins moralisatrice.

J'ai lu ce bouquin en une soirée, bouffé, littéralement. Le pire, c'est que je n'avais pas tout à fait compris de quoi on allait me parler, j'étais persuadée que j'allais lire un témoignage mais en fait non. Il s'agit d'une fiction qui repose sur des témoignages certes mais ça reste une fiction. Quelque part, j'étais un peu déçue parce que ça ne correspondait pas à mes attentes mais au final, j'ai beaucoup aimé ma lecture.

Difficile de dire qu'on a aimé un bouquin qui nous parle de l'embrigadement, surtout en ce moment avec le climat d'attentats qui règne un peu partout. Moi, j'ai aimé découvrir le processus qui conduit une jeune fille tout à fait ordinaire à se mettre à porter une burka et à se convertir à l'Islam, à suivre aveuglément les "conseils" de quelqu'un qu'elle n'a jamais rencontré et à rejeter toute sa famille. La plume de l'auteure est agréable, ça se lit très bien et ça explique sans doute pourquoi je l'ai lu aussi rapidement.

Quelques petites choses m'ont un peu chiffonnée par contre, je n'ai pas spécialement aimé que les attentats du 13 novembre interviennent dans le récit, j'ai trouvé que ça tombait un peu comme un cheveu sur la soupe, juste un prétexte pour en parler alors que ça n'a pas spécialement de cohérence dans notre histoire (disons que la coïncidence m'a parue bien bien grosse). Ce qui m'a un peu embêtée aussi c'est que tout va très vite, trop vite à mon goût mais je nuance en me disant qu'il s'agit un bouquin jeunesse ...

Après, ça reste un livre à faire découvrir aux plus jeunes, aux personnes peut-être un peu vulnérables car il permet de décortiquer le phénomène de radicalisation chez les jeunes. Il permet de comprendre les choses assez facilement et je pense qu'il est utile que cet ouvrage soit présent dans les fonds des bibliothèques de lycées, les CDI et autres centres de documentation ...

Ca fait peur, c'est édifiant mais hélas, c'est la réalité de certains jeunes ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(26/100)

100romans