janvier

Oui, j'ai lu le premier tome de Calendar girl alors que c'est typiquement le genre de bouquin qui ne m'attire pas. Mais comme je suis une grosse moutonne et que je n'ai pas une once de volonté, je me suis laissée embringuer par ma collègue qui adore cette série. Elle m'a donné envie de découvrir l'histoire de Mia juste en m'en parlant entre deux tasses de café. Alors, je me suis lancée ...

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte
1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort. Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl.

Bon ben, comme prévu (plus ou moins), je n'ai pas aimé ma lecture. Alors attention, je n'ai pas non plus detesté mais j'ai bien ricané tout au long de mon avancée dans ce livre. Heureusement, il est court. Déjà, dès le départ j'ai eu un peu de mal avec le personnage de Mia. Elle m'a laissé un goût très mitigé, quelque part c'est une femme forte qui ne semble pas se décourager devant les épreuves. Mais alors pffff, qu'est ce qu'elle est vulgaire et facile !

Non mais vous ne trouvez pas que le concept de cette série de bouquin est dérangeante ? Ton père doit de la thune alors tu vas faire escort et pour gagner encore plus, tu vas te taper les gars qui vont acheter tes services. Au secours !! Et Mia semble vivre ça avec naturel et sans que ça ne lui pose de problème. Enfin si, pendant trois lignes elle va se dire quelque chose comme "oh bah non quand même je ne vais pas tous me les farcir ... Quoi que ça va me rapporter des sous youhoou !".

Ca se lit vite comme je le disais, surtout que j'ai pas lu tous les passages de fesses. Enfin j'ai lu le premier, histoire de faire ma curieuse, et j'ai eu l'impression de retomber dans du très bas alors j'ai abandonné et j'ai décidé de tout sauter (ahaha) allégrement. Ca n'est pas mal écrit, pas de figures de style non plus n'exagérons pas mais ça reste plaisant à lire. Au final, ce bouquin m'aura tenu pendant le vol pour Rome. Une heure et demie et c'est plié. C'est peut-être le genre de livre idéal pour les vacances, à la plage quand on a laissé son cerveau à la maison.

Pas mauvais, pas bon ... une lecture qui m'a plutôt laissé indifférente ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(57/100)

100romans

Lu dans le cadre du Challenge Au fil des pages et des saisons ...

(5/5)

saison