porcelaine

Je suis très en retard dans la rédaction de mes petits billets. Pourtant, j'ai eu des congés entre les deux fêtes mais je n'ai ni lu ni pris le temps de tenir mon blog. Alors voilà, je me pose un peu et je vais en profiter pour vous parler d'une lecture qui date maintenant d'il y a presque trois semaines (quand je vous disais que je suis à la bourre, c'est pas du flan !). Cette lecture, c'est un livre que j'avais envie de découvrir mais qui me faisait un peu peur en même temps parce que je n'avais pas trop accroché au seul bouquin de l'auteure que j'avais lu jusque là. J'ai pu le dénicher à la médiathèque alors je l'ai emprunté.

Chine, vers l’an 200.
Xiao Chen est un comédien errant, jeté sur les routes par un dieu vengeur. Un masque à forme humaine dissimule son faciès de tigre, tandis que son cœur est de porcelaine fêlée. Son voyage va durer plus de mille ans.
Au cours de son périple, il rencontrera Li Mei, une jeune tisseuse, la Belle qui verra en lui plus qu’une Bête. Celle qui, sans doute, saura lui rendre son cœur de chair. Cependant Brume de Rivière, fille-fée jalouse et manipulatrice, intrigue dans l’ombre contre leur bonheur.
Pendant presque quinze siècles, rivalités et amour s’entrecroisent, tissant une histoire de passion, de tendresse et de sacrifice, sur fond de magie et de théâtre.

J'avais envie de découvrir cette histoire parce que quand on me dit qu'elle se déroule sur une période de quinze siècles, j'avoue que je me demande bien comment Estelle Faye se débrouille pour réaliser ça. Maintenant que j'ai lu le livre, j'ai compris (heureusement !) et j'aime beaucoup cette idée. A vrai dire, je ne pensais pas que le fantastique tiendrait une place aussi importante dans le récit. Je m'attendais à quelque chose d'un peu plus poétique et un peu plus ... comment dire ... barré.

J'ai globalement bien aimé ma lecture, certains passages m'ont paru un peu longs (surtout la première partie en ce qui me concerne) et sans grand intérêt mais dans l'ensemble ça reste un ouvrage qui aura su me séduire. Pourtant, je n'ai pas tant accroché que ça à Xiao Chen qui est le personnage central de notre histoire. Pourtant, c'est un personnage travaillé que l'auteure prend le temps de nous présenter mais il n'a pas réussi à me toucher. En revanche, j'ai bien aimé la jolie Li Mei que j'ai trouvé toute en finesse.

Je dois dire que je m'attendais à quelque chose de presque fabuleux suite à tous les avis hyper enthousiastes que j'avais vu à droite à gauche. C'est peut-être pour ça que je ressens un peu de déception après avoir terminé ma lecture. Mais j'ai quand même aimé découvrir cette Chine ancienne que je ne connaissais finalement pas du tout dans la mesure où ce n'est pas un pays qui m'attire vraiment.

Un livre un peu étrange, à découvrir si vous aimez les longues histoires d'amour ...