no man

J'ai longtemps croisé la couverture de ce livre en arpentant les allées de ma médiathèque, je la trouvais sympa mais pas suffisamment pour me pencher sur le contenu du livre. Je ne sais pas pourquoi. Et puis mes pérégrinations sur internet m'ont conduit à lire une chronique sur ce livre et j'ai été prise d'une folle envie de découvrir le destin de ces robots ...

Après la catastrophe qui a annihilé l’humanité, ils se sont retrouvés dans cette petite ville déserte, berceau de leur origine commune. Hier encore, ils n’étaient que des robots ; mais ils se découvrent capables de penser et même… de ressentir des émotions. Que vont-ils bien pouvoir faire sur cette Terre désertée ? S’interroger, bien sûr, à propos de ce qu’ils croient éprouver, car un robot peut-il prétendre échapper à sa programmation ? Peut-il apprendre à vivre en communauté, créer, rire et qui sait ? à aimer ? C’est toutes ces questions que vont se poser Archi, le robot biblio qui tient le journal des événements, le turbulent Meph, Domo le colosse, Nobel, Cérébro, Éliza et les autres. Qui sont-ils, et pourquoi se trouvent-ils réunis ?

Encore une fois, c'est une bien jolie découverte que j'ai fait grâce aux Editions Sarbacane. L'auteur nous plonge dans un univers de science-fiction plutôt bien fichu et travaillé. L'homme a trouvé le moyen de s'éliminer tout seul de la surface du globe, les robots sont dans la place ! Sans savoir pour quelle raison, ils se retrouvent attiré vers une localité qu'ils finissent par habiter. Leur petite communauté s'organise, comme une ville humaine. On retrouve même un médecin, Doc, qui rafistole ses compagnons à partir des plans d'assemblage retrouvés.

J'ai adoré ces robots qui au final sont très humains. Ils ont des réactions identiques à celles que nous pouvons avoir, leur évolution est très sympa, très bien décrite et très interéssante. Je dirai même qu'on peut ressentir leurs émotions et mine de rien, je me suis beaucoup attachée à Archi qui est le narrateur de notre histoire (est ce parce qu'il a travaillé comme robot bibliothécaire que je ressens cet attachement ?). Parlons également des noms des robots, ils sont juste très bien vus ! J'ai bien ri lorsque j'ai entendu les prénoms de la bande de gros bras qui va faire régner l'ordre sur la ville : Arnold, Chuck etc ... Ca vous rappelle quelque chose ?

Ce livre possède également un petit côté poétique que je ne pensais pas trouver en l'ouvrant. C'est une très agréable surprise. Une lecture que je ne regrette pas du tout, je suis même ravie de ma découverte ! En plus, ça se lit très bien et du coup, j'aurai envie de dire presque trop vite. Contrairement à ce que j'ai pu lire dans certaines chroniques, je n'ai pas eu de mal à me mettre dans l'histoire et à ne plus avoir envie d'en sortir.

Un conseil ? Venez vite faire la rencontre de cette bande de robots !