feu de la sorciere

Je ne lis pas beaucoup de fantasy, beaucoup moins que lorsque j'étais adolescente. J'y trouve moins mon compte, j'ai moins de plaisir à découvrir des univers étranges et originaux. Je ne sais pas pourquoi, peut-être que mes goûts ont évolués tout simplement. Toujours est-il que j'étais très curieuse de découvrir l'univers que James Clemens nous dépeint dans cette saga ...

Par une nuit fatale, dans le merveilleux pays d'Alasea frappé par une malédiction, trois mages firent un ultime acte de résistance, sacrifiant tout dans l'espoir de préserver le bien. Cinq cents ans plus tard, au jour anniversaire de cette nuit sinistre, une petite fille hérite d'un pouvoir perdu depuis longtemps. Mais avant qu'elle puisse comprendre son terrible don, le Seigneur Noir lance ses monstres ailés pour la capturer et lui rapporter la magie embryonnaire qu'elle détient. Fuyant les hordes des ténèbres. Elena est précipitée vers une issue terrible ... et vers la compagnie d'alliés inattendus. Formant avec eux une bande de parias et de hors-la-loi, elle va tenter de combattre les forces implacables du mal et de secourir un empire autrefois glorieux ...

J'ai eu un mal de chien à me dépatouiller de ce livre ! Je l'ai trimballé comme un boulet pendant de nombreuses semaines. Il faut dire que le moment n'était sans doute pas le meilleur pour me plonger dans ce genre de livres. J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, les personnages sont bien trop nombreux. L'auteur prend le temps de nous les présenter pourtant mais ça n'est jamais rentré dans ma petite cervelle. Jusqu'à la fin, j'ai confondu quelques personnages entre eux.

Et puis, je dois bien dire que j'ai été un peu déçue par l'histoire. Elle n'a rien de très originale, j'ai eu la sensation d'avoir déjà lu le bouquin. Ce n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais. J'avais aussi lu des critiques qui louaient la plume de l'auteur. Alors oui, ça se lit plutôt bien (même si j'ai pataugé alors qu'au final, l'histoire qui se trouve dans ce premier tome ne se déroule que sur une journée et une nuit) mais personnellement, j'ai trouvé le style un peu lourdingue et surtout, j'ai détesté le fait que James Clemens mette des apostrophes partout histoire de faire original ... Bof bof quoi ...

Je n'ai pas grand chose de plus à en dire, je suis déçue. Ca résume plutôt bien mon ressenti et ça m'ennuie d'avoir eu une telle première lecture pour cette année nouvelle. Je ne sais pas encore si j'aurai le courage de lire la suite de cette saga, peut-être parce que j'ai quand même apprécié le personnage d'Elena ... rien n'est encore sûr ...!

Un manque d'originalité et de rebondissements ont fait que ce premier tome ne m'a pas convaincue ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(1/100)