jeanne

J'aime bien les bouquins avec des personnages tordus et des histoires parfois bien sombres. J'aime donc découvrir de nouveaux univers, de nouvelles plumes surtout lorsqu'elles me proposent des choses pleines de suspens et dérangeantes. Lorsque j'ai lu le résumé de ce livre de Carine Roucan, j'ai tout de suite eu envie de savoir de quoi il retournait réellement. Je remercie donc les Editions Elenya et Babelio pour l'envoi de ce livre dans le cadre d'une masse critique ...

Chacun entretient sa folie avec soin. Elle est l’expression d’une démesure qui peut être éphémère, foudroyante, héréditaire ou provoquée. Jeanne est une jeune femme plutôt fragile, qui n’a de cesse de chercher le bonheur. Marquée par son enfance, durant laquelle elle a été maltraitée, elle erre, telle une âme en peine persuadée qu’elle mérite de vivre une vie paisible, sans souffrances. Celui qu’elle pensait être l’homme de sa vie, Daniel, la quitte. Ses pensées deviennent floues et son discours manque parfois de logique. Jeanne perd pied peu à peu et commet l’irréparable en assassinant deux personnes sur une aire d’autoroute.

Ne me dites pas que ce résumé ne vous met pas l'eau à la bouche ? Si vous m'affirmez le contraire, je ne vous croirais pas ! C'est avec beaucoup de confiance et pleine d'espoir que je me suis lancée dans ma lecture. Maheureusement, j'ai déchanté tout de même assez rapidement. Je vous explique tout ça ... Le livre se compose de trois parties et je n'ai vraiment accroché à aucune des trois.

Je pense que le souci principal de ce livre est son personnage central, Jeanne, qui donne son nom au bouquin. Elle est malade, le lecteur s'en apperçoit rapidement et elle est presque impossible à comprendre. Du coup, je dois bien dire que je ne l'ai pas aimé du tout. Elle m'a juste agacée car je ne suis jamais parvenue à la suivre dans ses délires. Parce que Jeanne, elle est totalement parano voire un peu schizo sur les bords. Alors ça, pourquoi pas mais si on part sur ce postulat, le personnage n'est pas assez travaillé à mon goût.

La trame principale du bouquin aurait pu me plaire si le final n'avait pas été aussi délirant. Elle a "tout cassé" cette fin car je n'ai pas réussi à y croire. J'ai eu l'impression de me faire trimballer d'invraisemblances en invraisemblances. Et c'est bien dommage parce que le bouquin est plutôt facile à lire, c'est fluide et Carine Roucan a une plume plaisante.

Un livre qui aurait pu me conquérir si le personnage principal n'était pas si tordu ...