juste un peu de temps

J'ai eu la chance de découvrir ce livre qui est un premier roman grâce au premier challenge Netgalley. Je suis très en retard dans le rendu de mes chroniques et je m'en excuse platement auprès de la maison d'édition, je suis à la ramasse complet depuis quelques semaines. Je lis mais je laisse mes billets en plan, trop chaud pour me poser devant un écran. Je remercie beaucoup les Editions Stock et la plateforme Netgalley pour l'exemplaire numérique mis à ma disposition.

Sophie, 35 ans, épouse et mère de trois enfants, satisfaite de son travail, est l'archétype de la femme accomplie selon les codes sociaux actuels. Elle perd pied malgré tout. L'auteure, elle-même mère de famille, traite ici d'un sujet de société très présent dans l'actualité, la charge mentale.

N'y allons pas par quatre chemins, j'ai énormement apprécié ma lecture. Sans doute parce que je me suis un peu reconnue dans le personnage de Sophie, avec qui je partage le prénom en plus ! Elle a une vie trépidante, bien remplie entre les enfants dont elle doit s'occuper, la maison qu'elle doit faire tourner et un travail pour lequel elle a de belles responsabilités.

C'est un vrai roman de notre époque moderne, on entend beaucoup parler de la charge mentale dans les medias et c'est malheureusement le quotidien de nombreuses femmes. J'ai apprécié lire un roman sur ce sujet, d'autant plus que le livre se dévore ! Il n'est pas très épais certes mais le style et le rythme sont tellement plaisants que le lecteur n'aura pas envie de le lâcher. Vraiment, j'ai bouffé mon livre en une seule journée et je me suis sentie très proche de Sophie à tous les moments du roman.

Il est facile de s'identifier au personnage principal parce que c'est vraiment madame tout le monde, je suis certaine que chaque femme qui se plonge dans ce récit trouvera aisément un morceau de sa vie entre les pages du roman de Caroline Boudet. C'est vraiment le quotidien de nous toutes (ou presque) étalé sous nos yeux. D'ailleurs, je trouve que l'auteure fait preuve d'une sorte de courage en s'attaquant à un tel thème sans jamais se voiler la face.

Un récit inspiré (et peut-être inspirant pour certaines),que j'ai pris plaisir à découvrir.