un sac

J'ai découvert Solène Bakowski il y a assez peu de temps et c'était avec ses derniers romans. Du coup, lorsque je l'ai rencontrée à Saint Maur en poche cette année je lui ai demandé ce qu'elle me conseillait de lire maintenant dans sa production et elle m'a indiqué Un sac. C'est un petit roman au format poche et j'avais hâte de retrouver la plume de l'auteure que je trouve hyper agréable et fluide.

En pleine nuit, une femme attend face au Panthéon, seule, un petit sac dans ses bras frêles qu'elle serre comme un étau. Cette femme, c'est Anna-Marie Caravelle, l'abominable, l'Affreuse Rouquine, la marginale. Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil décide de prendre en charge, en secret, à l'insu du reste du monde, l'éducation de la petite Anna-Marie, fille d'un suicidé et d'une folle à lier, elle n''imagine pas encore le monstre qu'elle abrite sous son toit et que, lentement, elle fabrique. La petite fille, poussée par ses démons, hantée par son histoire, incapable de distance, tue, un peu, beaucoup. Elle sacrifie, règle ses comptes, simplement. Mais que fait-elle là, cette jeune femme agenouillée en plein Paris, au beau milieu de la nuit ? Et que contient ce mystérieux sac qui semble avoir tant d'importance ? Voici l'histoire d'Anna-Marie Caravelle.

J'étais donc hyper enthousiaste à l'idée de découvrir un nouvel univers issu de la plume d'une auteure que j'apprécie beaucoup. Nous faisons la connaissance de Anna-Marie qui est une fille totalement paumée et qu'on découvre devant le Panthéon avec un sac à la main. Mais dès le départ, j'ai bien senti que ce bouquin et moi, ça n'allait pas totalement coller. Je ne saurai pas dire pourquoi vraiment et quelque part, ça m'embête un peu de ne pas pouvoir l'expliquer.

Le récit est rédigé à la première personne car nous lisons en fait le journal d'Anna-Maria et on découvre son enfance qui fait froid dans le dos mais à laquelle je n'ai jamais vraiment cru. J'ai eu l'impression que l'auteure voulait en faire trop, rendre le destin de cette jeune femme bien trop tragique pour qu'il soit crédible. Ca m'a un peu déçu ...

Surtout qu'au final, tout le livre est un peu dans la même veine. C'est quelque part une surenchère de drame qui m'a pas mal gênée et qui a fait que je n'ai pas aimé le livre. Je suis très déçue parce que les critiques étaient tellement bonnes que j'avais des attentes hyper hautes. Mais je n'ai pas aimé les personnages, je n'ai rien ressenti à leur endroit. Aucune empathie, rien. J'ai juste levé les yeux au ciel à de nombreuses fois tellement l'histoire parait énorme et invraisemblable. C'est très dommage.

Et puis pour finir, parlons de la fin qui ne m'a absolument pas surprise puisque j'avais déjà tout deviné depuis de nombreuses pages. C'est finalement très convenu, je lis peut-être un peu trop ce genre d'ouvrage ... Je suis navrée d'un avis pareil sur le livre mais malheureusement, ça ne m'a pas plu. Heureusement, le style de l'auteure est sympa et ça se lit vite et bien. Donc, on ne reste pas longtemps sur le livre et ça, c'est très bien !

Un livre trop sombre et trop invraisemblable pour me plaire, dommage.