brainless

J'étais très tentée par ce bouquin dès sa parution. Je l'ai acheté direct et je ne sais pas trop pourquoi il a dormi dans ma PAL. J'ai drôlement bien fait de l'acheter rapidement car le livre n'est plus édité suite aux déboires de l'auteur avec la justice. Mais je n'irai pas plus loin sur ce terrain car je refuse de rentrer dans une polémique. Ce qui m'intéresse, ce n'est pas l'auteur mais plutôt l'histoire qu'il souhaite nous raconter.

Jason, adolescent médiocre surnommé Brainless, habite Vermillion, petite ville du Dakota du Sud où la jeunesse s’ennuie. Tous les jours, Brainless se fait une injection de formol, pour ne pas pourrir. Depuis qu’il est mort, étouffé par une ingestion massive de maïs, les deux hémisphères de son cerveau peinent à communiquer. Son estomac ne digère que de la viande crue. Il a cessé de dormir et de respirer. En dehors de cela, son quotidien n’a pas beaucoup changé depuis qu’il est atteint du SCJH – le syndrome de coma homéostasique juvénile, une nouvelle maladie touchant les adolescents, de plus en plus répandue aux États-Unis – depuis qu’il est un zombie, autrement dit... Il lui arrive seulement, de temps à autres, de se demander quel goût a le cerveau humain. Mais parmi ses camarades de classe, certains ont des projets bien plus macabres.

On ne peut pas le rater depuis la folie Walking dead, les zombies sont très à la mode et sont présents sur tous les fronts. C'est donc tout naturellement et très facilement que je me suis glissée dans l'histoire de ce jeune homme pas vraiment comme les autres. Je me suis tout de suite plutôt attachée à lui car il est complétement gauche dans le rôle du nouveau zombie. C'est difficile pour lui de donner le change et d'avoir l'aspect d'un adolescent banal. Du coup, il m'a fait un peu de peine et je l'ai beaucoup aimé. Sa nonchalance m'a presque amusée, même si réellement je pense qu'il m'aurait agacé si je l'avais sous mon toit.

L'auteur propose une histoire qui est quand même très ado, ça m'a fait penser aux films que je regardais lorsque j'étais plus jeune ... un peu à la sauce Breakfast club où on évolue dans un lycée américain un brin basique. C'était léger, parfois amusant et j'ai lu mon bouquin en une seule journée. La plume de Jérôme Noirez est plaisante et je l'ai trouvée parfaite pour le genre de récit qu'il nous propose ici. Je ne me suis pas ennuyée un instant, certains diront peut-être qu'il y a des clichés, et c'est vrai, mais ça ne m'a pas du tout gênée.

Je voulais parler aussi du "fil rouge" du livre avec les deux adolescents qui cotoient Brainless/Jason de loin et qui s'appellent Tony et Jim. Je ne vous raconterai rien de ce qui se passe avec eux mais j'ai trouvé très bien vu de la part de l'auteur d'inclure ce genre de jeunes gens dans son récit car malheureusement, le genre de comportements qu'ils vont adopter fait aussi partie de la réalité de certains lycées aux Etats-Unis.

En bref, une lecture pas inoubliable mais plaisante à découvrir ...