pacte emma

Il y a quelques années, j'aimais beaucoup regarder les videos de Nine sur YT. Elle proposait des bouquins qui me tentaient souvent, j'aimais bien son franc parler et puis, je sais pas, je trouve qu'à un moment que je ne saurai pas vraiment identifier, elle a changé. J'ai alors bien moins accroché à sa personnalité, à sa chaine et aux livres qu'elle présentait. Mais j'étais tout de même curieuse de découvrir le bouquin qu'elle a réussi à faire éditer chez Albin Michel, il est resté longtemps dans ma PAL jusqu'à ce qu'il soit choisi pour être le gage d'un challenge auquel j'ai participé.

Emma, 21 ans est atteinte du syndrome de Beckyngton, une maladie neurodégénérative. Elle est pourtant bien décidée à profiter des dernières années de sa vie, alors elle se rend à New York où elle trouve un poste auprès du directeur d'un groupe prestigieux : Anderson Corp. Cette rencontre bouleverse sa vie, mais Emma ne sait pas si elle peut faire totalement confiance à cet homme.

Je suis rentrée dans le livre en ayant le minimum d'informations dessus, j'ai eu du mal à ne pas me faire spoiler mais j'ai réussi à y parvenir plus ou moins. Je connaissais déjà la véritable nature du fameux Andrew Anderson dont j'avais entendu parler à maints reprises. Ca n'a pas vraiment dérangé ma lecture de le savoir, je me suis laissée bercer par le récit que j'ai trouvé plutôt bien écrit.

J'étais très curieuse de la plume de Nine et elle ne m'a pas déçue même si elle est parfois simple, elle reste trés agréable à lire et je la trouve aussi sympa que celles de certains grands noms de la littérature. Le bouquin s'avale bien plus qu'il ne se lit, c'est une lecture facile qui peut être effectuée même par des lecteurs qui ne lisent pas beaucoup. Pas de vocabulaire compliqué ou de formes alambiquées, simple et efficace.

C'est plutôt le fond qui ne m'a pas vraiment plu. Trop, trop de similitudes avec des sagas connues telles que Twilight ou 50 nuances de Grey (oui parce que pour moi Christian Grey = Andrew Anderson, c'est juste le même type un peu remodelé). Commençons donc par Andrew qui m'a fait le même effet que Grey, c'est à dire que je ne l'ai pas aimé du tout. Je m'attendais à être époustouflée et au final, rien. Quant à Emma, elle est juste niaise. Alors oui, elle a une maladie qui semble hyper grave mais quelle platitude que ce personnage ! Et puis c'est tiré par les cheveux et invraisemblable. J'ai lu rapidement mon bouquin mais je n'ai fait que ricaner en réalité.

J'ai été rapidement gavée par les passages de cucul que j'ai fini par ne pas lire. Il n'y en a pas tant que ça mais c'est mal foutu, sans saveur et hyper cliché. L'histoire d'amour est bécasse, la maladie d'Emma ne m'a pas ému, la fin est totalement attendue ... Seule la relation entre la meilleure amie d'Emma (Rebecca ?... je crois) qu'elle a rencontré genre un mois auparavant sur internet et les Anderson m'a surprise en bien. Ouf, ça sauve un peu cet ensemble bien fadasse à mon goût. J'avoue ne pas comprendre l'engouement autour de ce bouquin qui est finalement bien médiocre ... je pense que c'est simplement dû à l'auteure qui a sa communauté YT autour d'elle ...

Très déçue également par la non description de New-York, ville que j'aime par dessus tout. J'en attendais quand même quelques unes car Nine se targue pourtant d'être allée sur les lieux de son roman et tout et tout ... pour au final se retrouver avec des descriptions aussi peu profondes que "un immense  gratte-ciel en verre" ...

Bref, vous l'aurez compris, je suis quand même bien déçue par cette lecture et je ne pense pas que je me pencherai sur la suite qui semble prévue.