samarra

Je ne lis pas beaucoup de romans d'aventure ... je dis pas beaucoup mais réellement je n'en ai pas lu depuis des années. Du coup, lorsque j'ai reçu une invitation à découvrir un roman qui mélange du fantastique et de l'aventure, ma curiosité a été titillée. Je remercie donc Babelio et les Editions Marabout pour l'envoi de cet exemplaire du livre de Isabelle de Lassence.

Swann Delva étudie la philosophie à la Sorbonne. Le jeune homme, qui s'imagine devenir un penseur en vogue, est contraint de travailler à la RATP pour financer ses études. Tandis qu'il fait ses premiers pas au guichet, il découvre la vie souterraine et consigne ses pensées dans un petit carnet. Son chef, pour l'impressionner, lui fait visiter les stations fantômes du réseau parisien et Swann se prend de passion pour ces lieux désaffectés et plus particulièrement pour la station Haxo, dans le 19e. Alors qu'il s'installe dans une rame abandonnée de cette station, le voici transporté à Samarra, ville d'Irak au Moyen Age, où un calife des Mille et Une Nuits lui pose la plus grande question de l'humanité : peut-on espérer une vie après la mort ? Pas évident, quand un alchimiste peu scrupuleux lui fait concurrence et que le sommeil le ramène à Paris où la vie continue... Pour conserver ses privilèges au palais et les faveurs d'une belle astrologue, le jeune homme cherche la réponse aux angoisses du souverain, qu'il ne trouvera pas dans les livres... Ce sont 33 jours qui vont bousculer le quotidien de Swann et le conduiront à être plus présent à la vie.

Je suis un peu partagée sur cette lecture, je ne vais pas le cacher. Ca commençait plutôt bien même si dès le départ, je n'ai pas du tout accroché au personnage de Swann. Ce jeune homme est bien trop renfermé pour moi, son côté un peu snob et condescendant ne m'a pas plu du tout. Il semble issu d'un milieu modeste puisqu'il est titulaire d'une bourse d'études et pourtant, je trouve qu'il ne se prend pas pour une poire (pour rester polie, j'invente des expressions !). Bref, je me suis dit que j'allais devoir passer toutes ces pages en sa compagnie et ça m'a un peu plombée.

Mais toute la recherche de la station Haxo, station de métro qui n'a jamais été ouverte au public, m'a séduite et m'a même amusé parce que je me suis mis à la place du jeune homme. D'ailleurs, j'ai cherché des informations sur cette station sur internet et j'ai trouvé pas mal de trucs. Bon point pour le livre qui m'a fait découvrir des trésors cachés des transports parisiens. Et puis, j'avoue que j'étais très enthousiaste parce que je dévorais Les Mille et Unes Nuits lorsque j'étais gamine. J'avais un magnifique bouquin et je garde un souvenir génial des histoires qu'il renfermait.

Revenons à nos moutons, lorsque Swann devient le Messager Boussouf, j'ai perdu tout intérêt pour le livre. Oui c'est dommage mais la quête initiatique m'a paru longue et ennuyante. Ca m'ennuie de le dire mais j'ai trouvé le bouquin super plat, presque pénible à lire parce que cette partie s'étire bien trop en longueur à mon goût. Après, je suis convaincue que ça peut plaire à de nombreux lecteurs mais pas moi. Je m'étais peut-être trop mis en tête que j'allais découvrir un récit proche du Monde de Sophie de Jostein Gaarder que j'avais adoré lorsque je l'avais lu au lycée.

Le récit est pas mal amené, c'est plutôt agréable et facile à lire mais ça manque un peu de rythme ou de surprise pour moi. En fait, tout est plat ... en passant des événements qui se déroulent, au personnage de Swann qui m'a un peu tapé sur le système ... je dois dire que je suis un peu déçue parce que le résumé m'avait beaucoup tenté.

Une idée de base intéressante mais qui ne m'aura pas convaincu malheureusement ...